Local commercial au Maroc, une demande forte et insatisfaite.

annonces au maroc
S’il y’a un marché d’avenir pour les années futures au Maroc et surtout dans la métropole de Casablanca, c’est bien celui de l’immobilier d’entreprise. Trouver un local commercial au Maroc n’est guère une mince affaire. Pour s’en rendre compte, il suffit de consulter plus d’une annonce immobilière au Maroc. Vous constaterez que 95% des offres présentées par nombre d’annonce au Maroc concernent l’immobilier résidentiel touristique.
D’ailleurs, le terme d’immobilier d’entreprise est très récent car 5 ans en arrière les promoteurs se souciaient peu de la finalité du produit mis sur le marché. Beaucoup de produits à usage commercial ne sont pas conforment aux exigences internationales. Pour trouver les meilleures offres de local commercial au Maroc, consultez le portail de vuvendu.ma. Quoi qu’il en soit, le Maroc, notamment Casablanca, a besoin d’une plate forme logistique pour pouvoir développer le secteur de l’immobilier d’entreprise qui est une grande préoccupation pour le Royaume.
En effet, les opérateurs doivent sonder les besoins des utilisateurs afin de pouvoir produire une offre adaptée aux attentes des entreprises selon les normes internationales afin de favoriser l’installation d’investisseurs étrangers qui recherchent des locaux commerciaux et industriels.
A Casablanca par exemple, l’offre était plutôt médiocre par rapport à la croissance du secteur de l’économie ainsi qu’à la demande. Toutefois, le projet « Marocco mal » dans le grand Casablanca a fournit une importante offre de locaux commerciaux de classe A.
Par conséquent, ceux qui souffrent le plus se sont les moyens et petits commerces qui ont du mal à trouver un local commercial au Maroc pour y exercer leur activité. Car, sur le marché de l’immobilier d’entreprise les locaux commerciaux de classe B sont quasiment inexistants. C’est le cas à Marrakech du fait de l’essor du tourisme il y’a une demande croissance de local commercial pour accueillir des magasins d’habillement, des boutiques de cosmétiques ou d’accessoire pour femme, mais aussi dans l’industrie. Par ailleurs, le coût de la location a atteint des prix exorbitants surtout lorsque le local est facile d’accès. Idem pour Casablanca qui transforment des immeubles à usage d’habitation pour en faire des bureaux.

Néanmoins, il existe le parc industriel de Médiouna qui regroupe beaucoup d’industriels. Toujours dans la métropole la zone industrielle d’Ouled Saleh dans le Boukoura dont 70% des terrains ne sont pas encore exploité fait l’objet d’une spéculation démesurée. Car les besoins dans la capitale économique du royaume sont estimés à 400 000 m² par an. Pendant ce temps du fait d’un manque accru en local commercial 1 millions d’appartements sont aménagés en bureaux. Les promoteurs doivent produire des plateaux de travail qui, non seulement respectent les normes internationales mais surtout qui sont à des prix accessibles.

No comments yet.

Leave a Reply